Histoire

L’histoire de la CFMA remonte à 1947, date à laquelle différentes chambres syndicales et fédérations professionnelles ont décidé de créer la Confédération Nationale des Industries et des Métiers d’Art, de Mode et de Création (CNIMAMC).

 

Pour ces chambres syndicales et ces fédérations professionnelles adhérentes, cette nouvelle organisation avait notamment pour but de mieux défendre leurs métiers et leurs spécificités auprès des pouvoirs publics. En se regroupant, elles ont pu également faciliter leurs échanges à l’international. La CNIMAMC était alors l’interlocuteur du Gouvernement et des pouvoirs publics pour toutes les questions concernant l’artisanat et les industries d’art.

 

Puis, en 1973, Monsieur Jacques Mouclier redonne un nouvel élan et un nouveau dynamisme à la CNIMAMC.

 

Fin 1982, la CNIMAMC change d’appellation et devient la Confédération Française des Métiers d’Art (CFMA).

 

Dans la continuité de son engagement, en 1988, la CFMA crée l’exposition “de Main de Maître”. Elle organisera cette exposition pendant plusieurs années et dans des lieux aussi prestigieux que le Grand Palais.

 

Par la suite, à l’initiative de la CFMA, deux groupes d’études sur les Métiers d’Art sont créés : l’un à l’Assemblée Nationale et l’autre au Sénat.

 

En 2006, après un long travail avec le Gouvernement, la CFMA obtient  la création du CIMA (Crédit d’Impôts Métiers d’Art).

 

Toujours déterminée à évoluer, en 2012, la CFMA rajeunit son image en changeant de logo et de site internet.

 

Aujourd’hui, la CFMA continue au quotidien à relever de nouveaux défis au service de ses organisations professionnelles adhérentes.